Sélectionner une page

Ce sont les lieux les plus connus de la planète, et pourtant les plus secrets. Les Data-Centers regroupent sur leurs serveurs le savoir de la Terre entière. Données personnelles, professionnelles, commerciales et bien d’autres : ces lieux conservent un savoir très précieux, et malheureusement très convoité de certains individus peu recommandables. C’est dans l’optique d’assurer aux internautes une sécurité sans faille que les Data-Centers mettent en place des systèmes de sécurisation poussés, dont des badges électroniques traçables.

Ce n’est pas un moulin, ici !

Les clés d'accès aux datas centers : Des badges électroniques traçables !

Vous vous en doutez, pénétrer dans l’enceinte d’un Data-Center ne se fait pas comme pousser la porte de la boulangerie du coin. Outre les nombreux vigiles qui patrouillent souvent en extérieur et sur plusieurs kilomètres à la ronde, il existe également toute une série d’autorisations, de badges d’accès et de portes blindées afin de dissuader tout intrus indésirable.

Ainsi, l’accès à un de ces centres relève souvent du parcours du combattant. Zones cloisonnées et sécurisées individuellement, vigiles tournant avec des systèmes tout aussi changeant et bien d’autres méthodes de protection : la sécurité des données est d’une importance cruciale, tant sur le plan politique qu’éthique. Et encore, nous ne pouvons tout énoncer. Par exemple, nous ne parlons pas ici des systèmes biométriques qui peuvent, en sus, être mis en place.

Comme tout, les normes de sécurités évoluent avec les années et c’est également le cas des systèmes présent dans ces bunkers ultra-sécurisés. Les badges électroniques traçables en sont un parfait exemple. Connaissez-vous les badges (ainsi que la norme) Vigik ? Très connu en France, ces badges permettent aux professionnels de La Poste, mais également d’autres secteurs de livraisons, de pouvoir pénétrer dans l’enceinte des résidences d’habitations collectives afin d’y déposer des courriers ou autre.

Ces badges sont dits « traçables », ce qui signifie qu’avant de s’en servir, il convient de les activer grâce à une machine adaptée, qui permet alors une certaine autonomie aux badges (en minutes, heures ou jours). Passé un certain délai, le badge se désactive de lui-même, afin d’éviter tout incident en cas de perte ou de vol. C’est exactement le même principe qui anime les badges qui sécurisent au quotidien les Data-Centers. À une différence près, toutefois.

Les clés d'accès aux datas centers : Des badges électroniques traçables !

Si les badges Vigik peuvent être attribués à des professionnels sous demande et sous certification, les badges relatifs aux Data-Centers sont réservés exclusivement aux salariés dudit centre, et encore, sous un œil particulièrement vigilant et surveillant. Ainsi, tous les vigiles n’ont pas forcément de badges, et ceux qui en possèdent n’en ont pas forcément un qui autorise tous les accès, ceux-ci étant souvent cloisonnés en plusieurs zones. Que voulez-vous, on ne plaisante pas avec la sécurité !

Bien entendu, et comme nous en parlions un peu plus haut, ce n’est pas le seul système de sécurité permettant un accès restreint : biens d’autres sont instaurés afin d’assurer une protection maximale. Nous parlons ici d’un centre qui possède à son sens les données de plusieurs millions de personnes, dont certaines sensibles. La sécurité ne doit donc pas être prise à la légère, puisque une fuite de ces données pourrait avoir des conséquences dramatiques, tant sur le plan moral que commercial, voire politique.